WW - Une amitié toxique qui nous brûle les ailes

WW - Une amitié toxique qui nous brûle les ailes

mai 24, 2017

 

 

 

Une amitié toxique qui nous brûle les ailes

 

 

 

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours détester déplaire. J’ai toujours tout fait pour éviter les énergies négatives, les chicanes et les drames inutiles. J’ai toujours fait ce qu’on me demandait sans dire un mot. Et puis, un jour, cette manie de toujours vouloir plaire et de toujours faire attention pour ne pas blesser les gens, elle m’a brûlée. Elle a prise toute mon énergie, tout mon temps, toutes mes relations, toute ma bonne humeur… Tout ça parce que je me suis liée d’amitié avec une personne extrêmement toxique. Une personne qui refusait que j’aie d’autres amies, une personne très pessimiste, une personne qui m’appelait tous les jours, même quand on avait passé la journée ensemble, pour m’étaler ses états d’âmes. Cette personne, elle me tuait à petit feu, mais moi, telle la superwoman que je rêvais d’être, je voulais lui laisser sa chance. Je savais que j’étais en quelque sorte sa bouée de sauvetage et je n’osais pas l’abandonner parce que je savais trop bien qu’elle se retrouverait seule… Et j’avais un bien trop grand coeur pour ça. Même si je ne ressentais plus une once d’amitié pour elle, même si je pleurais avant d’aller à l’école parce que je savais ce qui m’attendait avec elle, même si je roulais les yeux chaque fois que je voyais son nom sur l’afficheur et même si je ressentais le besoin de me cacher pour voir mes véritables amies, je n’étais pas capable de la laisser seule. Elle ne m’apportait absolument rien. Mais j’avais peur. Je ne crois pas qu’elle avait d’idées suicidaires, mais j’avais peur d’être LA goutte de trop qui l’amènerait à penser au suicide.

 


Je me sentais prise en cage. Comment une amie digne de ce nom peut nous faire sentir ainsi ? Toutes mes autres amies, que je voyais en cachette, me disaient que ce n’était pas normal comme situation, que notre relation était malsaine. Et je le savais trop bien. Mais j’avais l’impression qu’il était trop tard pour me retirer de cette relation… comme si j’avais donné trop d’énergie à cette personne, comme si je m’étais trop impliquée dans ce qu’elle vivait. Je ne voyais aucune façon de m’en sortir, aucune façon de pouvoir respirer librement. C’est lourd, ce que je dis, hein? Mais ça été trois années extrêmement difficiles. Trois années où je sentais un poids tellement lourd sur mes petites épaules d’adolescente. Trois années de trop données à cette personne toxique.


Pour ceux qui s’inquiètent, non elle n’avait pas de maladie mentale, non elle n’était pas bipolaire ou quoi que ce soit. Elle avait un immense manque d’attention en raison de parents qui ne se souciaient pas d’elle, d’amis qu’elle n’avait jamais réellement eus auparavant et d’un énorme problème de confiance en soi. Et malheureusement, je n’étais pas la personne qui pouvait remédier à ce problème, même si j’y consacrais beaucoup d’énergie.


Pendant ces trois années, je ne m’en rendais pas compte, mais, un jour, une amie m’a ouvert les yeux : cette personne essayait littéralement de vivre MA vie. Elle achetait les mêmes vêtements que moi, s’intéressait aux mêmes personnes, aux mêmes passe-temps. Elle qui était une grande sportive, chose que je n’étais pas du tout, délaissait tranquillement le sport pour avoir les mêmes passes-temps que moi. Elle voulait être moi et elle vivait ma vie par procuration. À quel point c’est malsain comme relation!


Si vous vivez ce genre de relation, essayez de ne pas être seule là-dedans. Essayez d’aller chercher de l’aide extérieure… parce qu’en voulant sauver l’autre personne, toute seule, vous risquez de vous brûler les ailes. Et personne ne devrait avoir le droit de vous faire couler, que ce soit par leurs mots, leurs gestes, leurs actions ou leur attitude.

 

Mélissa

 




Voir l'article entier

WW - 3 façons de célébrer l'automne
WW - 3 façons de célébrer l'automne

octobre 25, 2017

 

J’ai des rituels estivaux, des rituels pour les Fêtes, des rituels de renouveau au printemps… mais mes rituels de l’automne demeurent les plus puissants. Je vous présente donc trois façons très différentes, mais toutes aussi magiques, de célébrer l’automne.

Voir l'article entier

WW- On teste des masques pour le visage… Ça passe ou ça casse! Partie 1 de 2
WW- On teste des masques pour le visage… Ça passe ou ça casse! Partie 1 de 2

octobre 13, 2017

 

 Je suis une fan de masques pour le visage et j’en ai testés beaucoup depuis que j’en utilise. Je vous avoue par contre que ce ne sont pas tous des coups de cœur pour moi, mais tsé, à la quantité que je teste c’est des choses qui peuvent arriver. Certains donnent des résultats super, alors que d’autres ne contribuent pas vraiment à améliorer ma peau.

Voir l'article entier

WW - L'entreprenariat, une question de feeling et d'avocats
WW - L'entreprenariat, une question de feeling et d'avocats

septembre 25, 2017

« S'il y a une leçon à retenir, c'est qu'il ne faut pas avoir d'orgueil et poser toutes les questions qu'on peut avoir », affirme l'entrepreneure. Sa devise personnelle: « Pour aller au top, il faut s'entourer des tops. »

Voir l'article entier