Publié le par Andréanne Marquis

 

Mes amis célibataires

 

En septembre, ça fera six ans que je suis en couple. Six ans de bonheur à deux, six ans d’amour, six ans de petites chicanes et de grandes réconciliations. Mais ça fera aussi six ans que je suis exclue du club des célibataires. Et bien que j’en sois extrêmement heureuse, j’ai toujours un petit pincement au coeur quand une amie célibataire me lance «Ouin mais toi tu peux pas comprendre, t’es en couple depuis toujours!». Comme si, depuis que j’étais en couple, j’étais déconnectée de la société. Comme si, depuis six ans, je ne pouvais pas voir et comprendre tout ce qui se passe autour de moi.


Pourtant, j’le sais que votre petit coeur fait 45 tours quand je décide de quitter une soirée pour aller rejoindre mon amoureux. J’les vois vos petits yeux se remplir de larmes quand je parle de mes projets de couple, avec des étoiles jusque dans le fond des pupilles. J’la sens la petite tension quand vous me demandez comment va mon couple, alors qu’au fond, vous n’avez pas trop envie de m’entendre m’emballer à propos de ma grosse bulle de bonheur. Et j’essaie tellement fort d’éviter d’écorcher vos coeurs. Parce que bien que je sois en couple, je suis en mesure de me mettre dans vos bobettes et de sentir cette douleur-là, cette envie de vivre à deux, mais de ne pas avoir trouver la personne assez spéciale avec qui vivre le plus beau trip de votre vie.

 

Mais malgré tout, j’le sais que l’amour vous tombera dessus, peut-être bientôt, peut-être dans quelques années. J’le sais que votre petit coeur fera 45 tours quand vous aurez compris que vous avez trouvé la bonne personne. J’vais les voir, vos petits yeux briller d’amour quand vous allez me raconter votre amour. J’vais la sentir, la petite tension, quand une autre fille s’approchera de celui qui fait battre votre coeur. Et à ce moment-là, je vais encore tout faire pour éviter que vos petits coeurs soient écorchés. Parce que tsé, je suis capable de saisir les sentiments humains, que vous soyez un humain célibataire ou un humain en couple.


Alors arrêtons de creuser un fossé entre mon couple et votre célibat. Parce qu’au fond, on est capables de se comprendre et on a beaucoup plus de points communs que ce qu’on peut croire. On traverse toutes des petites et des grosses peines, des joies folles, des échecs, des victoires… Bref. Avant toute chose, on est des humains et c’est ça qui compte!

 

Melissa