Publié le par Andréanne Marquis

 

 

L’experte de rien pantoute

 

Y’en a qui étudient pendant des années pour tout connaître d’un seul et même sujet.

 

Mettons ton professeur à l’Université, qui t’enseigne tout de A à Z sur la Seconde Guerre mondiale. Tu peux lui poser n’importe quelle question, il saura te répondre. S’il ne peut pas le faire sur le coup, il sait exactement où aller chercher, dans quel livre aller mettre son nez pour pouvoir te revenir avec la réponse au prochain cours.

Quand ton corps t’envoie des signaux un peu bizarres, tu vas chez le docteur. T’es prête à attendre des heures pour le voir parce que sans l’ombre d’un doute, il saura poser le bon diagnostic en plus de te dire quoi faire pour que le problème se règle.

Faut savoir que je suis incapable de m’occuper d’une plante qui soit un tantinet fragile sans la tuer. Ça fait que la prochaine fois, au lieu d’acheter n’importe quoi juste parce que les petites fleurs blanches sont donc belles, je vais me tourner vers un fleuriste. Aussi bien arrêter ma série de meurtres dès maintenant et demander à un connaisseur quelle plante convient le mieux aux pouces pas verts du tout.

Y’a bien des fois où je sens que j’ai autant de crédibilité qu’un poisson rouge dans un aquarium rempli de poissons exotiques.

 

 

Je me sens toujours mal placée pour conseiller, commenter, critiquer, rendre un jugement tranché. J’suis qui moi pour dire ci ou ça ? J’suis qui pour me prononcer quand je sais pertinemment que certains sont tellement mieux placés pour le faire ?

Je sais un petit peu de tout sur beaucoup de choses, mais jamais je ne sais TOUT. Je suis une curieuse de haut calibre qui s’intéresse trop à tout pour se concentrer sur UNE affaire en particulier. Personne ne va m’appeler un jour pour me demander d’être son témoin expert dans un reportage à RDI. Ça n’arrivera pas.

On me contactera encore moins pour que je donne mon opinion sur quoi que ce soit : je ne suis ni blanche, ni noire. Tu sais le genre qui trouve du positif et du négatif, du beau et du laid, du l’fun et du plate, dans TOUT. Ou presque. C’est moi : je suis une éternelle zone qui grise.

T’es à gauche ou à droite ? Je trouve du bon dans chacune des lignes de parti politique.

T’aime les chats ou les chiens ? Gros faible pour les chats, mais j’aimerais ça avoir un chien pour aller le promener, courir avec, lui lancer la balle; un chat c’est trop vache pour ça.

Tu préfère le vin blanc, rouge, ou rosé ? Écoute, moi j’suis à toute.

Je suis l’experte de rien pantoute.

Quand on me pose une question qui nécessite des précisions vraiment précises, ben au lieu de dire n’importe quoi, je me revérifie.

Google, plus j’y pense, plus t’es un de mes meilleurs amis. Dans les cas où tu ne me donnes pas la réponse que je cherche, je sors mon carnet de contacts pour passer un appel.

La fleuriste m’a dit de me tourner vers l’Aspidistra. Elle aime avoir les racines au sec, et n’a besoin que de peu de lumière. Paraît qu’elle peut s’en sortir dans n’importe quelles conditions. C’est genre ma plante totem. Mais sans la fleuriste, je ne l’aurais jamais trouvée.

C’est ça notre force à nous, les expertes de rien pantoute; on s’assume tellement qu’on n’a jamais peur de poser des questions, et on sait extrêmement bien s’entourer.

 

Maude, l’experte de rien pantoute.