WW - J'haïs cuisiner

WW - J'haïs cuisiner

janvier 24, 2017

 

 

J'haïs cuisiner

 

« - Tu t'es déjà lancée dans un risotto, c'est l'important.
   - Ça ou des ramens j'ai toujours 95 % de chance d'échec de toute façon. »

– vraie conversation

 

Le métabolisme humain étant ce qu'il est, c'est-à-dire nécessitant de la nourriture pour fonctionner, chaque jour de ma vie je suis confrontée à mon incapacité profonde de « faire à manger ». Je ne dis même pas « cuisiner », ça semble déjà trop sophistiqué.

 

Verbe transitif. Préparer et accommoder les aliments de telle sorte qu'ils soient propres à la consommation et agréables au goût. C'est bien ce que je disais.

 

Pour les déjeuners, je m'en sors pas trop mal. Deux oeufs, deux toasts, un verre de jus d'orange et une vitamine, mercibonmatin. C'est passé midi que ça se corse. Depuis que je vis en appartement, les meilleurs repas que je consomme sont ceux préparés par mes parents qui peuplent mon congélateur (ou ceux que mon chum cuisine). Et ce, même si je ne les mange pas assez réchauffés et/ou s'ils ont émigrés dans mon frigo depuis un peu trop longtemps.

 

À ce sujet, je l'échappe vraiment avec les dates d'expiration. Deux jours ou deux semaines après, j'ai toujours été du genre à penser « Bah! Au pire je saurai pourquoi je suis malade ». Je m'en suis tirée indemne, approximativement, jusqu'à la 12e fois. Disons que je suis beaucoup plus assidue depuis celle-là, mais ma gestion des stocks et des approvisionnements ne me vaudrait certainement pas un MBA.

 

Dans tous les cas, quelle que soit la recette que j'essaie tant bien que mal de mener à terme, le résultat est toujours le même : ça pogne en motton et ça colle dans le fond. Fort appétissant, je sais. Coup de pouce, Trois fois par jour, Ricardo, Recettes du Québec et 3600 épingles Pinterest n'y changent rien. Oh well. Il y a malgré tout un « mets » que j'exécute à la perfection, et j'ai nommé le grilled-cheese. Et je deviens aussi vraiment bonne pour ne pas faire déborder le lait que je fais bouillir pour mes Sidekicks. #VoirLePositif

 

Il y en a qui regrettent les années 50, considérant l'ère des robes cintrées, du look pin-up et des électroménagers révolutionnaires comme un âge d'or de la féminité et de l'élégance encore inégalé. « Je suis née à la mauvaise époque », peut-on les entendre dire. Hé bien pas moi. En 1957, j'aurais été la risée de la banlieue et jetée à la porte de l'École des sciences domestiques (it was a thing). Sans compter que si j'étais mariée, je serais la propriété de mon hypothétique mari au même titre que les meubles et le chien – mais ça, c'est une autre histoire. Je ne sais peut-être pas cuisiner en 2017, mais au moins je peux commander du chinois avec mon propre argent.

 

Bouddha a dit que la réalisation réside dans la pratique, et c'est en ménageant que je deviendrai ménagère. J'ai bon espoir à moyen-long terme.

 

Maintenant veuillez m'excuser, ça commence à sentir le brûlé dans la cuisine.

 

Julie Levasseur

 




Voir l'article entier

WW - 3 façons de célébrer l'automne
WW - 3 façons de célébrer l'automne

octobre 25, 2017

 

J’ai des rituels estivaux, des rituels pour les Fêtes, des rituels de renouveau au printemps… mais mes rituels de l’automne demeurent les plus puissants. Je vous présente donc trois façons très différentes, mais toutes aussi magiques, de célébrer l’automne.

Voir l'article entier

WW- On teste des masques pour le visage… Ça passe ou ça casse! Partie 1 de 2
WW- On teste des masques pour le visage… Ça passe ou ça casse! Partie 1 de 2

octobre 13, 2017

 

 Je suis une fan de masques pour le visage et j’en ai testés beaucoup depuis que j’en utilise. Je vous avoue par contre que ce ne sont pas tous des coups de cœur pour moi, mais tsé, à la quantité que je teste c’est des choses qui peuvent arriver. Certains donnent des résultats super, alors que d’autres ne contribuent pas vraiment à améliorer ma peau.

Voir l'article entier

WW - L'entreprenariat, une question de feeling et d'avocats
WW - L'entreprenariat, une question de feeling et d'avocats

septembre 25, 2017

« S'il y a une leçon à retenir, c'est qu'il ne faut pas avoir d'orgueil et poser toutes les questions qu'on peut avoir », affirme l'entrepreneure. Sa devise personnelle: « Pour aller au top, il faut s'entourer des tops. »

Voir l'article entier