Publié le par Andréanne Marquis

 

 

Inspiré par Michael Bublé

 

 

It's beginning to look a lot like Christmas… Ça fait peut-être trois mois que c'est commencé chez Costco, mais pour moi, la féérie des fêtes débute réellement en décembre. Matante assumée que je suis, cela implique mes albums de Noël sur repeat pendant 31 jours. Chaque matin, les écouteurs dans les oreilles, je sors de chez moi d'un pas qui se rapproche de la gambade tellement ça me rend de bonne humeur. Honnêtement, comment maugréer sur du Michael Bublé? C'est impossible, ça ne se peut pas. Mariah Carey est dans les tops aussi, on s'entend. (Il y a probablement un blog qui a fait une liste là-dessus.)

 

Santa Claus Is Coming to Town, mais avant vient le temps du magasinage des cadeaux. Malgré toute ma bonne volonté chaque année et le fait que mes idées sont trouvées des semaines à l'avance, je me retrouve toujours à arpenter la Jungle des Centres d'Achats le 20 décembre. « Est-ce que c'est échangeable ou remboursable? » devient ma devise. En fait, j'ai toujours un peu la phobie que mon offrande ne comble pas son récipiendaire : pas la bonne couleur, pas la bonne taille, pas le bon objet (ça arrive). Bref, les facteurs anxiogènes sont infinis.

 

Je continue de croiser les doigts pour un vrai White Christmas (feat. Shania Twain), même si les flocons ont tardé à Montréal. Noël sur l'asphalte, ça n'a pas le même charme. Je ne joue plus vraiment dans la neige avec mon bas d'soute, #régionalisme, mais j'aime l'idée que je pourrais sculpter un bonhomme ou me glisser en crazy carpet si l'envie m'en prenait. La crazy carpet sur l'asphalte, ça n'a pas le même charme non plus.

 

All I Want for Christmas Is You, sauf que gérer les soupers familiaux, c'est pas facile. Points bonus si vous travaillez le 24 et/ou le 31 au soir. Points bonus si vous avez quitté votre ville natale. Points bonus si vos géniteurs respectifs habitent des régions différentes. Points bonus s'il y a une ou des maisonnées recomposées dans le lot. Points bonus si vous le faites avec un animal de compagnie/un bébé. Toutes ces réponses? Mes sympathies.

 

(Parlant de bébé, mon amour inconditionnel de la musique des fêtes s'arrête à Santa Baby. Quel que soit l'interprète, une telle intimité avec le père Noël me rend mal à l'aise. Fin de la parenthèse.)

 

J'ai hâte aux Cold December Night[s] que je pourrai passer tranquille sur mon divan, sous ma doudou, dans mon pyjama et mes pantoufles, à côté du sapin et face à un bon film. En mangeant un dérivé de sucre, de préférence. Malheureusement, je ne me suis pas procuré de calendrier de l'Avent en chocolat ou autres petites douceurs (ça s'est diversifié, le marché des calendriers de l'Avent!) cette année. De toute façon, je finis toujours par prendre du retard et tous les manger le 24, ce qui annule un peu pas mal l'objectif de « l'attente » et de la patience – j'en ai un peu trop en fait.

 

En attendant de me réveiller sans alarme le matin et de chanter Feliz Navidad libérée de toutes responsabilités, je vais continuer d'écouter ma musique de Noël en rédigeant mes travaux de session. Qui sait, peut-être que la magie des fêtes va se transmettre à travers les pages et égayer le correcteur?

 

J'ai été sage cette année, t'sais.

 

Julie Levasseur