WW - Douillet déni

avril 02, 2017

 

 

 

Douillet déni

 

Dédié à tous ceux et celles qui font l'autruche

 

Le déni, c'est comme un bunker de luxe. Une chambre à échos faite sur mesure où il n'y a de la place que pour une seule personne, avec des couvertures chauffantes, des coussins moelleux, de la musique douce (probablement du jazz), un foyer et un bain moussant. La suite nuptiale de la naïveté, genre.

 

On s'emmitoufle dans nos illusions, on se berce au son de nos « oui oui, ça va ». De plus en plus fort, pour être sûr de bien se convaincre.

 

Les autres, ils ne comprennent rien. On le sait nous, qu'on maîtrise la situation. Quelle situation? Il n'y a pas de situation. « Non non, pas du tout, promis. » Mécanismes de défense à toute épreuve. « Je te le dis. »

 

C'est le cin qu me article que j'écris qui inclut le mot « déni ». Je ne suis pas certaine de ce que ça indique à propos de ma personnalité. Selon Freud, le processus de déni s'apparente à celui de la psychose, tous deux étant marqués par un rejet du réel. Ha ha... Déni en allemand c'est verleugnung; habile changement de sujet.

 

Avec la logique d'un enfant qui joue à cache-cache, on se dit que si on ne peut pas voir la réalité, la réalité ne peut pas nous voir non plus. You don't have to deal with your problems if you pretend they don't exist. C'est comme vivre dans une forteresse enchantée qui surplombe un village non-magique : on les regarde, les rationnels en bas, et ça a donc l'air plate. Zéro envie d'aller les rejoindre.

 

On se met la tête dans le sable en espérant que ça passe tout seul. Plot twist : ça ne passera pas. (Désolée.) Pourtant, c'est agréable le sable. Ça rappelle la plage, la Californie. On prendrait bien des vacances de notre vie.

 

Un aller simple pour la douce ignorance, s'il-vous-plaît. Mais attention, la fin de session c'est sûrement la haute saison. Où trouve-t-on les meilleurs deals, Expedia ou Trivago? Le déni c'est douillet, mais je serais même prête à couchsurf ma dénégation. Aux grands maux les grands remèdes, qu'ils disent. On pourrait s'exiler en gang en Amazonie – de toute façon, la jungle, elle est ici.

 

Au fond, on ne demande pas grand-chose. On veut juste garder les yeux fermés. Appuyer sur pause comme dans les Sims. S'étendre un peu, longtemps.

 

Dormir, rêver, oublier...

 

Le cadran sonne.

 

Julie Levasseur

 




Voir l'article entier

WW - 3 façons de célébrer l'automne
WW - 3 façons de célébrer l'automne

octobre 25, 2017

 

J’ai des rituels estivaux, des rituels pour les Fêtes, des rituels de renouveau au printemps… mais mes rituels de l’automne demeurent les plus puissants. Je vous présente donc trois façons très différentes, mais toutes aussi magiques, de célébrer l’automne.

Voir l'article entier

WW- On teste des masques pour le visage… Ça passe ou ça casse! Partie 1 de 2
WW- On teste des masques pour le visage… Ça passe ou ça casse! Partie 1 de 2

octobre 13, 2017

 

 Je suis une fan de masques pour le visage et j’en ai testés beaucoup depuis que j’en utilise. Je vous avoue par contre que ce ne sont pas tous des coups de cœur pour moi, mais tsé, à la quantité que je teste c’est des choses qui peuvent arriver. Certains donnent des résultats super, alors que d’autres ne contribuent pas vraiment à améliorer ma peau.

Voir l'article entier

WW - L'entreprenariat, une question de feeling et d'avocats
WW - L'entreprenariat, une question de feeling et d'avocats

septembre 25, 2017

« S'il y a une leçon à retenir, c'est qu'il ne faut pas avoir d'orgueil et poser toutes les questions qu'on peut avoir », affirme l'entrepreneure. Sa devise personnelle: « Pour aller au top, il faut s'entourer des tops. »

Voir l'article entier