Non loin du B, il y a le A.

Non loin du B, il y a le A.

juillet 11, 2016

 

 

Non loin du B, il y a le A.

 

Ce n’est pas nouveau, avec les années qui passent, les choses changent. On est jeunes, on veut des responsabilités, on vieillit, on en veut moins. On pense au feu de la St-Jean à 14 ans où on buvait de la Tornade aux baies comme s’il n’y avait pas de lendemain, aujourd’hui on ne fête pas vraiment la St-Jean. On a congé le lendemain. Pour certains.

Aujourd’hui je vieillis, je vous entends déjà dire check la jeune de 25 ans (bientôt 26…..), et je me rends compte que tout a changé. Pas mal tout autour de moi. J’ai pas mal changé.

Je rêve de vacances à me reposer. À ne pas lire ni écouter ou comprendre quoi que ce soit. À sentir la mer atterrir sur mon dos comme on enfile un manteau. Rien à voir avec les shots de vodka. J’ai envie le plus possible de me rapprocher des petits humains, de leur naïveté et de leur savoir-faire. Leurs façons d’observer la vie sont à la fois réconfortantes et inspirantes. Les petits petits humains qui sont certains qu’il y a des monstres dans le garde-robe comme ceux qui feront leurs sorties du secondaire. Ambitions plein les poches, mais le néant trop présent dans leur tête. Me rapprocher de gens épatants à la même vitesse que je m’éloigne de ceux qui cachent la mesquinerie dans leurs poches arrière.

 

 

En vieillissant, on se rapproche petit à petit de la réalité rêvée que l’on veut avoir. On se bâtit une carrière, on se fait de nouveaux amis, on prend soin de ceux qui nous sont le plus précieux, on fait des choix qui ne sont pas toujours évidents.  

Dans les derniers temps, je me suis demandée si c’était normal. Si c’était normal de mettre autant d’énergie dans un seul filon de sa vie et de, du même coup, brimer le reste. 

Je me demandais si c’était normal d’avoir envie d’être seule. Si à mon âge c’est normal d’être bien seule. Si l’amour avec un grand A n’était pas la fameuse pièce manquante dans l’équation gagnante d’une vie parfaite. Si c’était plus Bonheur avec un grand B qui est la pièce clé de l’équation.

On aurait dit que ce qui se cache au profond de moi même, la vulnérabilité de l’âme, j’avais pu trop envie de la partager. Elle est fragile. Je la sens fragile. En fait, je me suis senti fragile. Moins patiente, moins réceptive aux histoires redondantes. Plus concentrée sur ce que je maitrise. Moins ouverte à laisser quelqu’un me distraire.

J’ai eu une discussion avec une amie un soir. Pas une amie qui rêve de vivre d’amour et d’eau fraiche avec son prince charmant. Une amie pour qui la carrière explose, qui a juste envie de vivre quelque chose de cool et simple. Elle se demandait : « Tu penses que ça existe encore l’amour ? Lui qui ne se brise pas ? Lui qui ne te brisera pas ? » 

Pensez-vous qu’on peut les réparer les humains brisés ? Vous pensez qu’on peut les recoller ? Parce que quand on y croit pu, quand on n’y pense plus, c’est nécessairement parce qu’on a une puck sur notre carrosserie.

Moi je ne crois pas qu’on les recolle. Je crois qu’on les apprivoise comme on apprivoise un nouveau logis. On l’apprivoise parce qu’on y vivre. On veut y être bien. Les humains qui ont les espoirs brisés se réparent, mais faut leur donner tous les facteurs nécessaires. Les nourrir d’inspirant, leur faire boire du bonheur, leur faire respirer du temps, leur permettre de toucher l’inconnu et leur laisser entendre le son du passé.

Il faut laisser le droit à l’âme d’ouvrir les yeux sur plus grand. Ça serait plate de jamais revoir que non loin du B, il y a le A.

 

AM.

 

 EXCELLENTE PHOTOGRAPHE : Alessandra Jennifer Ross 

 




Voir l'article entier

WW - 3 façons de célébrer l'automne
WW - 3 façons de célébrer l'automne

octobre 25, 2017

 

J’ai des rituels estivaux, des rituels pour les Fêtes, des rituels de renouveau au printemps… mais mes rituels de l’automne demeurent les plus puissants. Je vous présente donc trois façons très différentes, mais toutes aussi magiques, de célébrer l’automne.

Voir l'article entier

WW- On teste des masques pour le visage… Ça passe ou ça casse! Partie 1 de 2
WW- On teste des masques pour le visage… Ça passe ou ça casse! Partie 1 de 2

octobre 13, 2017

 

 Je suis une fan de masques pour le visage et j’en ai testés beaucoup depuis que j’en utilise. Je vous avoue par contre que ce ne sont pas tous des coups de cœur pour moi, mais tsé, à la quantité que je teste c’est des choses qui peuvent arriver. Certains donnent des résultats super, alors que d’autres ne contribuent pas vraiment à améliorer ma peau.

Voir l'article entier

WW - L'entreprenariat, une question de feeling et d'avocats
WW - L'entreprenariat, une question de feeling et d'avocats

septembre 25, 2017

« S'il y a une leçon à retenir, c'est qu'il ne faut pas avoir d'orgueil et poser toutes les questions qu'on peut avoir », affirme l'entrepreneure. Sa devise personnelle: « Pour aller au top, il faut s'entourer des tops. »

Voir l'article entier