WW - Le jour où j’ai demandé à un homme de quitter ma poitrine

WW - Le jour où j’ai demandé à un homme de quitter ma poitrine

février 08, 2016

 

 

Le jour où j’ai demandé à un homme de quitter ma poitrine

 

Samedi soir, petit regard à l’agenda alors que je suis exténuée. Je ne trouve pas ma date de remise pour mon billet dans Womance. J’en ai commencé trois, j’en ai fini aucun. Samedi soir, aucun regard vers la pile de documents à vérifier pour la fin de l’année financière, je n’ai pas la tête à ça. J’ai une préoccupation aussi importante que remplie de promesses de temps libres pour moi. Je commence à m’ennuyer des cinémas en solo. Je suis nostalgique des bouffes en amoureux dans les grands restos. Je fantasme sur un doublé 2 x 90 minutes de suite de Bikram. Je me surprends à faire des squats en pliant des petits pyjamas… Je jubile en pensant à un après-midi au spa toute seule!

Ce matin, ce beau samedi matin, j’ai commencé le sevrage de l’allaitement au sein. Je veux tirer mon lait pour gagner des petits moments à moi. Que celles qui ne comprennent pas jettent la première pierre en se rappelant que le vernis sèche bien mal en changeant des couches. Je passe au biberon pour vrai. J’arrête de le dire, je le fais. Je vais le faire. Je vais essayer. Je vais être capable. Sûrement. Peut-être. J’espère. Il le faut. Ce serait cool. C’est pas plus grave là, mais quand même. Ok non, j’en ai envie autant que le dollar américain me stresse.

J’ai lu. J’ai pas eu le choix de faire ma madame qui lit sur les z'internets parce que le petit a refusé le biberon. (Les hommes aiment les seins, quelle nouvelle!) Alors j’ai lu les conseils, les recommandations, les expériences, les articles, les folles, les dictatrices, les médecins, les philosophes et les granos. (Parce qu’ils ont TOUS leur mot à dire sur les maudits z'internets.)



J’ai lu pour me faire une idée. Au final, c’était pas mal ça : « Toi tu portes l’odeur du lait alors donne cette job à ton chum, ça va être plus facile au début. Commence avec ton lait tiré avec un tire-lait. Stérilise tout. Et tu sais rien de la stérilisation mais tu seras une pro. Prends du lait en poudre, mixe le avec ton lait à toi. Prends quatre sortes de lait en poudre, ça goûte pas bon et faut en essayer plusieurs. Prends de la formule, il y a de la diluée et de la concentrée et les deux coûtent cher. Choisis une tétine qu’il aime. Essaie plusieurs sortes de biberons. Dis à ton chum de se mettre dans telle position, de ne pas parler, de ne pas bouger, de ne pas être dans un siège habituel, de s’armer de patience » et WOOO.

Au bout de pleurs et de quelques jours, ça a marché une fois. Puis on est allés quelques jours au Mexique sans biberon, puis chez ma mère, puis… quand on est revenus il ne voulait plus rien savoir.
Mon chum a passé deux soirées de suite à réessayer mais on arrête au moment où il est épuisé d’entendre notre fils pleurer. #torture

Je suis dans la pièce d'à côté, silencieuse parce que LA MÈRE NE DOIT PAS PARLER pour ne pas déconcentrer le bébé si je me fie aux madames des z'in... Moi je la ferme, c’est lui qui se tape la sale job. Je laisse faire mes conseils bidons provenant d’une Maryse, d’une Chloée, d’une Gaétane... c'est lui qui est Monsieur Biberon alors respect. Puis quand on a le coeur trop gros de l’entendre pleurer, je lui dis merci d’avoir enduré le moment pénible, je reprends le bébé, je le mets au sein, on se dit ça sera demain.

Demain est arrivé encore une fois. Demain, c’était ce matin. J’étais en mode monoparental avec mon amateur de poitrine chéri et la grande fille de 9 ans de mon chum pendant que lui il travaillait. J’ai décidé que j’allais passer à travers. Je me suis entêtée, il a pleuré, j’ai presque pleuré moi aussi. Je me suis répétée 573 fois qu’il ne se laissera pas mourrir et qu’il va finir par prendre le biberon comme tous les bébés qui le refusent et finissent par le prendre. J’ai suivi toutes les maudites petites recommandations des madames des z'internets. Bien sûr, ça a marché au bout d’un moment. Un gars se tanne et boit son lait.

Je les haïs, elles ont toujours raison les petites madames. Une chance. Mon fils boit au biberon. Merci à ma tête de cochon. Au bout de ma fin de semaine je ne suis pas sortie de la maison, j’ai beaucoup joué à la mère et j’ai pris du retard dans mon retard à rattraper de la semaine. Mais j’ai les horaires de yoga et de cinéma et je ne serai en retard à aucun de ces deux rendez-vous. Amen.

 

Ariane Lefebvre, nouvelle maman propriétaire de BBQ Québec

 




Voir l'article entier

WW - 3 façons de célébrer l'automne
WW - 3 façons de célébrer l'automne

octobre 25, 2017

 

J’ai des rituels estivaux, des rituels pour les Fêtes, des rituels de renouveau au printemps… mais mes rituels de l’automne demeurent les plus puissants. Je vous présente donc trois façons très différentes, mais toutes aussi magiques, de célébrer l’automne.

Voir l'article entier

WW- On teste des masques pour le visage… Ça passe ou ça casse! Partie 1 de 2
WW- On teste des masques pour le visage… Ça passe ou ça casse! Partie 1 de 2

octobre 13, 2017

 

 Je suis une fan de masques pour le visage et j’en ai testés beaucoup depuis que j’en utilise. Je vous avoue par contre que ce ne sont pas tous des coups de cœur pour moi, mais tsé, à la quantité que je teste c’est des choses qui peuvent arriver. Certains donnent des résultats super, alors que d’autres ne contribuent pas vraiment à améliorer ma peau.

Voir l'article entier

WW - L'entreprenariat, une question de feeling et d'avocats
WW - L'entreprenariat, une question de feeling et d'avocats

septembre 25, 2017

« S'il y a une leçon à retenir, c'est qu'il ne faut pas avoir d'orgueil et poser toutes les questions qu'on peut avoir », affirme l'entrepreneure. Sa devise personnelle: « Pour aller au top, il faut s'entourer des tops. »

Voir l'article entier