WW - Blâmer l’alcool : une excuse bon marché

WW - Blâmer l’alcool : une excuse bon marché

février 01, 2016

 

Blâmer l’alcool : une excuse bon marché

 

Matante est allée prendre un verre, en fait trois verres avec sa chum dans un établissement charmant disposant d’un permis de boisson. Je me suis « poupounnée » pour aller me mettre pompette. 

 

Comme je suis une bizarre/pas cool/incomprise fille sans permis de conduire, j’ai pris l’autobus pour retourner chez moi à la fin de la soirée. Dans le fond, je suis quand même un peu cool. Tsé, j’ai un chauffeur semi-privé différent à tous les jours. 

Cette fin de soirée-là, mon chauffeur semi-privé avait mis la radio dans le piton pour effectuer son trajet de couche-tard. Je pense que Loca de Shakira, c’était pour essayer de se réchauffer à coups de rythmes latino. Je sais pas si c’est elle qui lui a fait cet effet-là, mais le chauffeur avait le pied pas mal lourd sur la pédale. J’aurais tendance à croire que son pied droit était allergique au frein et dépendant affectif de l’accélérateur.

On est passés sur toutes les couleurs possibles, et on leur a même données des nouveaux noms. Les feux de circulations sont passés de vert à « parfait c’est beau vas-y full pin mon chum », de jaune à « enweille accélère avant qu’il soit trop tard », et de rouge à « pousse ta luck au maximum pis ça va sûrement virer vert une fois l’intersection traversée aux ¾ ». 

Imagine si un policier l’avait arrêté. « Mais monsieur l’agent, c’est la nuit... Y’a personne sur les routes... Pis en plus, c’était Shakira à radio... » aurait probablement été une excuse tentante à fournir. Tentante, certes, mais invalide et pas tellement crédible. 

Ça me fait un peu penser à ceux qui se réveillent le lendemain d’une soirée trop arrosée et qui justifient leurs agissements par la phrase « Ouin j’ai fait ça, mais TSÉ, c’est que j’avais ben trop bu... » Non, non et RE-non : blâmer l’alcool, c’est une excuse à deux cennes tellement surutilisée qu’elle passe désormais dans le beurre. Tu frenches au bar? L’acool. Tu te bats au bar? L’alcool. Tu t’engueules avec du monde? L’alcool. Tu tip le barman comme une merde? L’alcool. Toujours le maudit alcool, hein, la boésson du diable qui pervertis même les plus sages et polis de ce monde. Notez ici le sarcasme et l’exaspération.

Je m’avance pour une théorie, même si je suis personne pour dire ça. Je pense que comme le chauffeur d’autobus, t’as juste décidé que le vert était vert pétant, que le jaune était une couleur attirante et que le rouge était vraiment plus beau une fois repeint en vert pétant. T’étais toute toi, avec un jugement différent voire douteux mais qui, certes, reste le tient. T’es toi 24 sur 24, vient pas me dire que l’alcool s’empare de ton esprit et te fait devenir une autre personne : on n’est pas dans le film L'exorcisme.

Le lendemain matin, tout ce qu’il te reste à faire, c’est d’assumer ta contravention et de passer à autre chose. Aussi, c’est peut-être de t’excuser s’il y a lieu. Je me fais l’avocat du diable : mon client, l’alcool, ne devrait pas voir tout le blâme reposer sur ses épaules. 

 

Maude

 

 



Voir l'article entier

WW - 3 façons de célébrer l'automne
WW - 3 façons de célébrer l'automne

octobre 25, 2017

 

J’ai des rituels estivaux, des rituels pour les Fêtes, des rituels de renouveau au printemps… mais mes rituels de l’automne demeurent les plus puissants. Je vous présente donc trois façons très différentes, mais toutes aussi magiques, de célébrer l’automne.

Voir l'article entier

WW- On teste des masques pour le visage… Ça passe ou ça casse! Partie 1 de 2
WW- On teste des masques pour le visage… Ça passe ou ça casse! Partie 1 de 2

octobre 13, 2017

 

 Je suis une fan de masques pour le visage et j’en ai testés beaucoup depuis que j’en utilise. Je vous avoue par contre que ce ne sont pas tous des coups de cœur pour moi, mais tsé, à la quantité que je teste c’est des choses qui peuvent arriver. Certains donnent des résultats super, alors que d’autres ne contribuent pas vraiment à améliorer ma peau.

Voir l'article entier

WW - L'entreprenariat, une question de feeling et d'avocats
WW - L'entreprenariat, une question de feeling et d'avocats

septembre 25, 2017

« S'il y a une leçon à retenir, c'est qu'il ne faut pas avoir d'orgueil et poser toutes les questions qu'on peut avoir », affirme l'entrepreneure. Sa devise personnelle: « Pour aller au top, il faut s'entourer des tops. »

Voir l'article entier