WW - L’enfer a une couleur : le blanc

novembre 29, 2015

 

 

L’enfer a une couleur : le blanc

 

T’écris une phrase. Tu la laisses vivre trois secondes avant d’appuyer sur la touche « effacer » de ton clavier. Tu regardes ton écran un peu bêtement puis tu recommences à faire valser tes doigts. Tu y vas d’une nouvelle approche, d’une autre formulation, de nouveaux mots et d’une conclusion différente. Tu lui donnes une meilleure chance qu’à l’autre en lui laissant 10 secondes de vie, mais ton doigt accro au backspace te confirme qu’elle n’en vaut pas la peine. Bienvenue dans le fabuleux monde de la page blanche!

 

 

J’ai dit fabuleux monde? Je me ravise tout de suite : le monde INFERNAL de la page blanche. T'sais, j’ai rien contre le blanc. Ma future maison, je la veux blanche immaculée comme celle de Marilou et j’aime les vêtements blancs même si au bout de cinq minutes je les tache. Mais la blancheur d’une page Word, ça me revient pas, mais pas pantoute! En plus on dirait que le petit bleu ciel pâlotte en arrière-plan vient empirer la chose. 

 

Je l’hais ce blanc là parce qu’il vient me confirmer une chose : que mon cerveau est en panne. Y’a de la brume au millimètre carré, ce qui rend tout éclair de génie invisible. Plus la page reste inerte longtemps, plus la panique monte. C’est pas que t’as un deadline à respecter mais... c’est pas mal ça. Et c’est pas que remettre une page toute nue ça se fait pas mais... c’est pas mal ça aussi. 

 

Quand on lit un texte, peu importe lequel, on a l’impression que bing bang, l'auteur l’a écrit les deux doigts dans le nez en même temps que manger des Skittles et jouer à Mario Kart. Mais écrire un texte, peu importe son sujet ou sa longueur, c’est toujours plus exigeant qu’on ne le pense. J’ai perdu l’illusion dès mon secondaire et le cégep n’a donné que le coup fatal.

 

Choisir le sujet sur lequel on écrit, ça peut aider à la création. On va se le dire, rédiger un essai imposé sur les antibiotiques en secondaire 3, ça te limite la créativité sur un moyen temps. Mais c’est un couteau à double tranchant que de choisir son sujet. Si tu y tiens vraiment, tu veux le rendre à sa juste valeur, tu veux trouver les meilleurs mots pour exprimer ta pensée. Tu veux tellement que, parfois, ça te bloque. T’en viens à te poser un milliard de questions sur tout et rien, ce qui te fait perdre ton naturel.

 

Comme tu sais pas trop quoi faire de ta peau, tu vas faire un tour sur Internet. Tu scroll ton Facebook, tu cliques sur un article, et un autre, et un autre. Plus tu lis, plus tu te demandes comment ils font pour écrire si bien, eux. Plus ça avance, plus tu te demandes pourquoi ils ont eu telle ou telle réflexion : c’est tellement bon que tu tombes en bas de ta chaise. Tu te demandes comment toi tu pourrais les faire tomber en bas de leur chaise à ton tour. « Quand on se compare on se console »... Nenon. À ce moment-là, tu te dis pas mal plus qu’à force de te comparer, tu vas brailler.

 

À force d’écrire, s'il y a bien une chose que je commence à comprendre, c’est que ça ne sert absolument à rien de s’acharner : sur soi autant que sur les mots. C’est en décollant le nez de l’écran que tu vas faire disparaître peu à peu la brume qui te bloque la vue. C’est en prenant du recul que les phrases en viendront à survire des minutes complètes, des heures, des jours puis des années. Tu vas peut-être même en venir à hisser le drapeau blanc dans ta guerre avec la page blanche.  

 

Maude

 

 

 




Voir l'article entier

WW - 3 façons de célébrer l'automne
WW - 3 façons de célébrer l'automne

octobre 25, 2017

 

J’ai des rituels estivaux, des rituels pour les Fêtes, des rituels de renouveau au printemps… mais mes rituels de l’automne demeurent les plus puissants. Je vous présente donc trois façons très différentes, mais toutes aussi magiques, de célébrer l’automne.

Voir l'article entier

WW- On teste des masques pour le visage… Ça passe ou ça casse! Partie 1 de 2
WW- On teste des masques pour le visage… Ça passe ou ça casse! Partie 1 de 2

octobre 13, 2017

 

 Je suis une fan de masques pour le visage et j’en ai testés beaucoup depuis que j’en utilise. Je vous avoue par contre que ce ne sont pas tous des coups de cœur pour moi, mais tsé, à la quantité que je teste c’est des choses qui peuvent arriver. Certains donnent des résultats super, alors que d’autres ne contribuent pas vraiment à améliorer ma peau.

Voir l'article entier

WW - L'entreprenariat, une question de feeling et d'avocats
WW - L'entreprenariat, une question de feeling et d'avocats

septembre 25, 2017

« S'il y a une leçon à retenir, c'est qu'il ne faut pas avoir d'orgueil et poser toutes les questions qu'on peut avoir », affirme l'entrepreneure. Sa devise personnelle: « Pour aller au top, il faut s'entourer des tops. »

Voir l'article entier