Publié le par Andréanne Marquis

 

 

Personne en vous l'avait promis

 

Personne ne promet que ce sera le bon. Il n’y a personne qui vous a dit et promis : Oui. C’est ‘’lui’’ le bon. ‘’That guy’'. Malheureusement et inévitablement, on se pose beaucoup trop de questions. Parce que les probabilités étaient là. 50% des chances que ça fonctionne, 50% que non. On réagit tous de manières différentes. Celles qui ont moins confiance en elles auront tendance à chercher ce qu’elles ont fait de mal. Les yolos ne se poseront pas de questions et passeront à un autre appel. Les confiantes se diront que ce n’était tout simplement pas le bon. Il y a par contre des moments où, peu importe notre type de personnalité, nous sommes plus vulnérables.

Dans différents moments de notre vie, l’être humain peut s’avérer plus vulnérable. Par contre la vulnérabilité, ça ne pardonne pas tout. On peut rencontrer des gens qui en temps normal n’auraient pas été notre genre de personne. Par surprise, on se laisse emporter par le jeu. On se rend compte que nous accordons beaucoup d’importance à une personne, une situation qui ne serait surement pas arrivée en temps normal. On ne sait pas pourquoi, c’est incontrôlable. 

 

On a bien beau entendre partout qu’il faut être fonceuse et ne pas se laisser faire, mais cela ne signifie pas de ne pas avoir de sentiments. Ne laissez jamais une situation ou une personne vous laisser croire que vous avez été trop près de vos sentiments, ce qui égal de nos jours : être intense. Être intense de nos jours rime trop souvent avec témoigner ce que l’on ressent. J’aime mieux être proche de mes sentiments que de les cacher. J’aime mieux surprendre des amis qui ne comprennent pas ce que je vis, j’aime mieux occasionner la peur chez quelqu’un plutôt qu’il ne sache jamais ce que j’ai ressenti. Parce qu’aujourd’hui, si on texte à quelqu’un : « Je suis bien avec toi.» Tu viens, en bon français, de te tirer une balle dans le pied. Sais-tu quoi ? Ça ne me dérange pas de me tirer une balle dans le pied. J’adore le fait de rendre les choses différentes. Souvent, je me demande à quoi ça sert de faire la même chose que tout le monde. Professionnellement et même aussi amoureusement, on me répète trop souvent : «Tu devrais être plus conventionnelle. Ça va faire peur». Vois-tu, moi ça me fait l’effet contraire. On ne me reprochera certainement pas de ne pas être exactement comme j’en ai envie.

Aussi cliché que cela puisse être, il est vrai qu’on a qu’une seule vie et elle ne vaut pas la peine d’être vécue avec un « si j’avais fait si, il se serait passé quoi ». J’ai pris les décisions les plus difficiles de ma vie avec mes sentiments, et aujourd’hui, je ne regrette absolument rien. Je vous dirais que je suis même plutôt fière. Je le dis souvent aux gens qui m’entourent : « Vous êtes la personne la plus loyale que vous aurez dans votre vie.» Quand tout le monde sera fier ou quand tout le monde sera déçu, il ne restera que vous. Et c’est vrai. Que ce soit en amour, en amitié ou professionnellement, les pourcentages y sont. C’est parfois dur et compliqué à assumer, mais il se peut tout simplement que vous n’étiez pas dû. Bien sûr, c’est lorsque le coeur est impliqué que tout fait plus mal. Lorsqu’on pensait que tout était réciproque, mais finalement pas du tout. Quand on avait témoigné nos fameux sentiments, mais que finalement, la conclusion est que l’on pense qu’on a échoué. Détrompez-vous. Avec notre coeur, on n'échoue pas. Ce n’est qu’une petite partie d’un petit chapitre de votre vie qui se ferme. C’était peut être le bon, et si oui, la vie est tellement bien faite vous allez voir. Et il se peut tout simplement que ce n’était pas le bon, même si tous les signes, tous les tralalas y étaient. Il se peut qu’on se soit trompé et il ne sert à rien d’y mettre de l’énergie à comprendre pourquoi. Parce que les probabilités étaient là. 50% des chances que ça fonctionne, 50% que non. Mais je le répète : ne laissez jamais une situation ou une personne vous laisser croire que vous avez été trop près de vos sentiments. Cette personne aimerait probablement être aussi près des siens. 

 

AM

 

 

Crédit photo : EH photographie