Publié le par Andréanne Marquis

 

Question de feeling 

 

Quand tu débarques dans une nouvelle ville, tout est à recommencer. Bien sûre, tu traînes tes valises, qui sont d’ailleurs pleines à craquer. On y retrouve de tout : vêtements, souliers, cosmétiques et tellement plus. Évidemment, tout est utile…ou pas. #ÊtreUneFille. Contrairement à ce que dit la phrase ben ben populaire de Jean Coutu: on y retrouve de tout, même sauf un ami.

 

 

T’arrives avec ton toi sur qui compter et c’est tout. Je dois dire que j’ai eu de la chance : Cath, aka ma meilleure amie, était avec moi pour la majorité de l’aventure à Toronto. Le point reste toutefois le même : tu dois te recréer un cercle d’amis, un cercle de contacts pour la job. Tu pars à zéro, mais je te garantis que tu repartiras avec pas mal plus!

Les employés de ton nouveau lieu de travail vont très probablement devenir tes meilleurs potes et les heures de bureau ne deviendront plus suffisantes! Je compte leur rencontre parmi mes plus belles et marquantes. Mais d’autres humains ont croisé ma route en dehors des quatre murs du bureau, des beaux humains qui ont changé le cours de mon trip. Le premier contact a toujours été spontané, inattendu et je dirais même souvent inusité. 

«Parle pas aux étrangers», c’est un conseil dont on entend les échos depuis qu’on est toutes petites. Moi, voici ce que j’ai envie de te dire : parle aux étrangers dès que l’occasion se présente. Les conversations à première vue futiles peuvent se transformer en des échanges passionnants.  Les débuts un peu maladroits peuvent rapidement devenir charmants. 

«Soit méfiante», qu’on se fait aussi dire. Moi, voici ce que j’ai envie de te dire : ne soit pas méfiante, mais plutôt prudente. Si les autres viennent à toi, accueille-les à bras ouverts au lieu d’être sur tes gardes en permanence. N’hésite pas non plus à aller aux devants : si tu trouves que quelqu’un a l’air smath, pourquoi prendre le risque de le laisser partir et de manquer l’opportunité de te faire un allié? Si t’essayes pas, tu sauras pas! 

Oui, ça se peut que t’en vives des moments awkward, ça se peut sur un méchant temps. Mais pour le nombre de moments de malaise, y’a un nombre proportionnel de moments qui en valent la peine. 

N’oublie pas qu’au final, la décision te revient toujours. C’est toi et uniquement toi qui décideras de revoir ou pas l’humain avec qui tu viens d’échanger. C’est toi et uniquement toi qui décideras de donner ton numéro de téléphone à madame ou monsieur. 

Fais confiance aux autres, mais surtout, fais toi confiance à TOI!  Suis ton cœur, un peu ta tête. Décider ou non de laisser quelqu’un entrer dans sa vie, c’est une question de feeling. L’instinct féminin a une bonne réputation, aucune raison de ne pas le mettre à l’épreuve! ;)

 

Maude.