Publié le par Andréanne Marquis

 

 

Courir su’l sec

 

D’habitude, j’opte toujours pour des articles de type informatif pour vous donner quelques conseils, mais pas cette semaine. Cette semaine, c’est la fête! C’est la fête et c’est l’heure pour les nouvelles coureuses de s’activer, des assidues de changer leurs souliers et des saisonnières de sortir leur beau p’tit kit parce que… c’est le printemps!

Je n’ai pas le goût de conseiller, j’ai juste envie de célébrer ça avec vous! J’ai envie qu’on se comprenne entre coureuses, qu’on initie les nouvelles et qu’on remotive les anciennes!

 

 

Parce que te mettre 1 million de couches, des bandes fluorescentes, te moucher trop fréquemment et avoir froid les 5 premières minutes, on laisse ça pour l’hiver prochain et on profite du bonheur d’enfiler seulement nos souliers et partir.

Aimer la course, c’est plus qu’une activité, c’est comme un sentiment, une religion, un amour qui se développe sur le long terme.

Parce que c’est une activité qui te permet autant de faire ton social que de t’isoler pour avoir ton moment à toi! C’est le rendez-vous parfait pour te mettre à jour dans les potins de tes chums de fille, de leur raconter ta soirée d’hier, de vous motiver parfois sans rien dire, mais c’est aussi le moment parfait pour te donner rendez-vous avec toi-même. Pour mettre ton cerveau à off quelques instants et apprécier le moment que tu passes avec toi.

Parce que courir, ça permet de sortir le méchant, mais aussi le gentil. Tsé cette course où tu vas battre ton meilleur temps parce que t’as eu une grosse semaine ou juste celle où tu vas mettre de la musique olé-olé pour laisser aller ton trop-plein de bonheur dans le corps!

Parce que c’est tellement un sport qui te permet de t’activer à coût moindre. Coût moindre parlant d’argent, oui, mais aussi en temps. En connais-tu beaucoup des sports qu’à même ton premier pas à l’extérieur tu peux commencer à t’activer? Pis côté équipement, ça ne prend pas grand-chose pour être fonctionnel! Oui, il y a toujours celles qui vont exagérer les dépenses (salut), mais on va se le dire, une paire de souliers adaptés à ta course, quelques vêtements de sport et t’es partie! Si ça, ce n’est pas économique…

 

 

Parce qu’avec la course, il y a toujours place à l’improvisation. Tu veux tourner à droite, à gauche, continuer tout droit? Go girl! Après 2 km, tu te dessines un nouveau trajet dans ta tête? As you wish! Tu es maître de ta course et c’est parfait comme ça!

Parce que c’est pour toutes ces raisons qu’on est en amour avec la course et qu’aujourd’hui on fête. Parce qu’en plus de tous ces petits bonheurs, on ajoute le plaisir saisonnier, celui du beau temps, du soleil plus tôt et plus tard... on est rendues là, les filles, on court enfin su’l sec!

 

Bonne saison!

 

Carolann

 

Crédit photo : Instagram Nike