Publié le par Andréanne Marquis

 

 

Toi, Andréanne, es-tu une féministe?

 

Vous savez ce qui est fou avec lidée de devenir une «personnalité publique» ? Cest que lon permet à toutes les personnes qui nous suivent davoir une opinion sur ce que lon est. C’est en soit pas une mauvaise chose, puisque souvent je me dis : «Ah non. Écris pas ça. Ça, ça passera pas.» Ça me permet davoir des réflexions sur moi-même. Cest la même chose dans la vie de tous les jours au bureau. On fait attention à ce que lon dit souvent par peur que les gens nous jugent. Et parfois, on en vient à la conclusion que l’on a bien fait d’avoir fait attention

Dans les derniers temps, on ma souvent posé la question par rapport au fameux sujet du féminisme. Toi, Andréanne, es-tu une féministe? Bien savez-vous quoi, j'ai quasiment eu peur d'y répondre. Jai eu peur davoir lair inculte, de ne pas assez connaître lhistoire et la culture de ce mouvement, de ne pas être assez engagée pour l’être. Pourtant, je me considère comme une femme cultivée qui respecte ses opinions, mais l’étiquette est devenue plus importante que la cause. Et le problème, il se trouve juste ici je crois.  

Quand je regarde les générations qui me précèdent, je suis tellement fière de ce quelles ont accompli, je suis fière de ce que les femmes avant nous ont créé pour nous donner ce que nous avons aujourdhui. Je noublie pas ce quelles ont fait, mais jai aussi envie de regarder vers lavant (comme là, jai eu peur d’écrire ça). De regarder ce que nous aussi pouvons faire. Je regarde des femmes comme Monique Leroux, Sophia Amoruso, Lise Watier ou encore ma moins populaire mère qui a réussi dans un milieu dhommes et j’ai envie de m’inspirer en regardant vers l’avant. De considérer le Québec comme un tout. 

 

Je travaille avec des hommes et souvent jenvie leur aplomb et leur rationalité. Moi, je suis une émotive et ça me va. Certainement que ça ne va pas quand vient le temps de négocier des contrats. Les pokerfaces et la négociation serrée, je suis «pourrite». Je lai pas pentoute. On dira ce que lon voudra, la plupart des hommes sont plus rationnels et moins émotifs (du moins, ils le cachent mieux que moi). J’ai envie de vivre dans un avenir où l’on se complète, toi lhomme et moi la femme. Dans ces meetings, mon avocat maccompagne pour mempêcher de sauter de joie, mais il serait vraiment pourri pour choisir des vêtements pour lautomne 2016, évaluer un taux de conversion ou encore pour jaser de Womance dans une conférence. Tsé, il est bien gentil mais on n'a pas le même charisme. Et je me trouve pas moins importante d’être la fille qui choisit les vêtements. J’ai mes capacités, t’as les tiennes. 

Mon but n’est pas de déclencher un débat. La cause du féminisme, comme je la lis dans les derniers temps, semble beaucoup plus grande et grosse que mes performances. S'attarder sur qui ne dit pas quoi, sur qui ne fait pas quoi, sur comment le faire et comment le dire, ça fait simplement mettre plus d'ombre sur la beauté derrière la définition, soit la femme. En cette journée des droits des femmes, javais juste envie de vous dire que vous êtes, à votre manière, l’excellence dans un tout

On voudrait toutes être des SuperWomances et réussir dans tout mais c’est impossible. Noubliez jamais que personne ne sera maître de votre avenir. Vous êtes les seules, mesdames, à contrôler le magnifique corps dans lequel vous êtes. En tant que citoyen dune société, nous sommes, autant garçons que filles, mis dans un moule. Cest en partie à nous de nous adapter et rendre ce moule confortable. 

Selon moi, la seule route vers la réussite de lhumain dans lequel vous vivez, c’est la route du respect. Respectez vous toujours et toujours. Respectez ce vous êtes, respectez ceux qui vous précèdent, ceux qui vous succèdent et ceux qui vous entourent. Si on se respectait tous présentement, on avancerait tous ensemble et la récolte de la place de la femme dans notre société serait probablement beaucoup plus importante. 

Féministe ou pas, une des plus grandes figures du féministe que ce monde a connu a écrit : « On ne naît pas femme, on le devient » - Simone de Beauvoir. Cette phrase, je me la répète, le plus souvent possible. 

 

Bonne journée de la femme les Womances. Vous avez aussi un 15% applicable sur tout en boutique et ce, pour touuuuutteeeee la journée. (Code promo : tajournee) Bon magasinage! 

 

AM. 

 

 

L'EXCELLENTE PHOTOGRAPHE : Alessandra Jennifer Ross